Quand les PME mourront....

Publié le par Cyber entrepreneur

La crise relatée par les chroniqueurs et les politiques est traduite quotidiennement par « la chute du CAC 40 » version journalistique, et par « la honte sur les salaires des gros patrons » version gouvernementale. Est-ce la France que nous sommes ?
Pauvres de nous ! Que ne voyons nous pas que nous sommes orientés par des intellectuels amnésiques des réalités opérationnelles ?
Je suis un chef d’entreprise, d’une petite entreprise certes, nous ne sommes que six.
Mais je suis de ceux dont on omet de parler chaque jour, et qui pourtant emploient 80% des salariés français et représentent 3 millions d’entreprises en France. De ceux qui pâtissent des plans de relance saupoudrés et inutiles, sauf à gonfler nos impôts, de ceux qui ne peuvent plus investir tant la pression fiscale est lourde, de ceux qui tentent chaque jour de rassurer leurs salariés, car chez nous les emplois sont précieux et les gens investis comme s’ils étaient dans leur propre entreprise.
Je suis également de ceux qui baissent leur rémunération pour préserver l’emploi de leurs salariés, de ceux qui remettent leur propre argent dans leur entreprise plutôt que de licencier. Je suis de ceux qui s’épuisent à trouver des solutions pour le bien être social et pour la pérennité.
Et qu’avons-nous nous en échange ? Rien, moins que rien puisque le discrédit que jettent les uns et les autres sur le patronnât, amalgamant sans vergogne un patron de banque et sa prime à un chef d’entreprise, nous nuit plus que nous sert. Encore moins que rien, il y a le néant, c’est ce que nous sommes lorsque nous écoutons des plans de relance dans lesquels les PME ne sont même pas citées, pire encore, totalement oubliées de discours pompeux et grandissimes sur la stratégie de relance.
Comment est-il possible d’oublier à ce point les employeurs, les vrais, de fustiger des coupables (certes réels) appartenant à une sphère qui ne représente pas l’emploi, le vrai, jetant ainsi le discrédit sur ceux qui détiennent l’envie (et non le pouvoir…) de le préserver ?
C’est une honte et ce qui doit arriver va arriver.
Nous, patrons de PME, n’avons pas le droit de grève…rappelez-vous ! Pas le droit de grand-chose d’ailleurs. Mais il en est un qui nous est acquis, radical, c’est le droit d’entreprendre ou non.
Messieurs les politiques, à force de dire n’importe quoi, de mener des relances alambiquées irréalistes, et démagogues,
Messieurs les journalistes en mal d’idées, à force d’écrire des inepties pour l’audience, et d’oublier de parler de la création de valeur,
Vous allez finir par nous décourager d’entreprendre et nous conduire à ne plus avoir envie de nous battre pour sauver les emplois de gens qui vous font vivre.
Et là, vous aurez bien sur de quoi alimenter vos journées, car, si nous fermons nos entreprises, plutôt que de nous battre, ce sont 20 millions de chômeurs supplémentaires qui viendront alimenter le marché du travail. Cependant, vos occupations quotidiennes changeront de sujet : calmer la crise du patronnât ! Et chercher de quoi survivre…
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cyberentrepreneur 23/03/2009 23:28

@Valérie,
Merci, ce sont des faits vécus, voilà d'ou vient la justesse...
Ton blog est très sympa, j'y reviendrai
à bientôt
Cyber

Valérie 21/03/2009 17:57

j'ai lu ton article sur un autre blog avec le lien pour venir sur le tiens.

tes mots sont justes
ton article excellent

bonne journée
val

Alain Laforges 11/03/2009 11:33

Bonjour,
Je suis tout à fait en phase avec ce que vous dites.
Il faut réagir depuis l'opérationnel.
Bonne continuation

Alain Laforges

Henri Lafforgue 10/03/2009 18:06

Tout à fait d'accord avec votre article. Les médias nous donnent bien souvent une image négative des patrons et dressent la population contre eux. La vérité, je crois, est tout autre et j'ai la conviction que, dans leur grande majorité, les "patrons" sont de "bons" patrons ayant le souci de leur entreprise et de leurs employés. Faudra-t-il que toutes les PME ferment pour que les Français en prennent conscience ?!... Bien cordialement - Un français parmi tant d'autres.

yl74 10/03/2009 12:07

Bravo, vous faites entendre une voix aujourd'hui trop discrète !
Votre rôle majeur et connu de tous, sans être vraiment reconnu à sa juste valeur. Les médias sont plus attirés par le tourbillon doré et bruyant des "grands" patrons(grands par le CA de leur entreprise, souvent humainement bien petits...)que par la multitude de PME aussi diverses qu'"insaisissables"...
Si les médias, par leur manque de rigueur, sont les premiers responsables des amalgames que vous dénoncez, que font les syndicats et associations de PME pour les clarifier? et les citoyens que nous sommes n'ont-ils pas leur part de responsabilité en méconnaissant le premier acteur économique et premier employeur français ?
http://citoyens-a-nous-d-agir.over-blog.net/pages/SOMMAIRE_DES_ARTICLES_A_VENIR-1034043.html